Réductions

Newsletter

Advertising

Herpès et mycosesIl y a 2 références produits.

Herpès et mycoses
Herpès et mycoses : une synthèse pour votre information.

Causes et symptômes

L’herpès sous toutes ses formes est transmis par contact tactile avec une autre personne atteinte. Il faut des prédispositions pour être contaminer : un état grippal, une infection urinaire, une bronchite ou une pneumonie, au cours des règles, dès les premières expositions au soleil, lors d’un moment de stress. On constate plusieurs types d’herpès comme de mycoses et les champignons.

L’herpès sur le visage : démangeaisons, brûlures, picotements, rougeurs au niveau du visage… Il touche fréquemment les lèvres, parfois autour des narines, sur le menton ou sur une joue : c’est le classique "bouton de fièvre" ou herpès labial (herpès buccal pour la bouche) et s’attrape juste par un baiser. C’est une lésion banale mais récurrente et contagieuse, un peu comme les aphtes : la contagiosité importante (tout comme les mycoses et champignons).

L’herpès sur le corps : le panaris herpétique. Un doigt peut être infecté par le virus herpès puisque la contamination peut se faire par contact rapproché d'une personne à l'autre. Cela ressemble à un panaris. Contrairement à un panaris à bactérie, il n'existe pas de douleur battante dans le doigt.

L’herpès génital est très douloureux. C’est une maladie sexuellement transmissible provoquée par un virus lors d'un rapport sexuel, avec ou sans pénétration, avec une personne présentant des lésions herpétiques. L’infection se trouve sur ou dans le sexe, les fesses, entre les cuisses).

Evolution et localisation sur le corps

On estime les personnes atteintes par l’herpès à 10%de la population dans le monde. Dès la naissance, le bébé peut être contaminé par sa mère. Ces infections néonatales peuvent entraîner de graves séquelles et des décès. Grossesse, petite enfance, adolescence… L'herpès a des conséquences variées au cours de la vie.
Lèvres, yeux, mains, cuisses... L'herpès peut en théorie se développer sur toutes les parties du corps.

Traitement

La priorité est donc de consulter un médecin et d'éviter de transmettre le virus à son entourage. Des règles d'hygiène sont à suivre à titre préventif. Cette infection est souvent ignorée par les porteurs qui peuvent transmettre sans le savoir l’herpès à d’autres personnes.
Le traitement sera basé sur un traitement local à base de crème anti-herpès pour éliminer la douleur et la transmission et atténuer l’aspect non-esthétique. Puis il faut prendre un médicament antiviral, bloquant la multiplication du virus.

Facteurs aggravants et idées reçues

Il est nécessaire de préciser que le virus ne peut se transmettre en dehors d'un contact étroit entre deux personnes. Ainsi, l'herpès ne peut pas s'attraper à la piscine ou aux toilettes. Par ailleurs, l'Homme est le seul à véhiculer le virus, aucune contamination via un quelconque animal n'est donc possible. Plusieurs années peuvent s'écouler entre la contamination par le virus de l'herpès, et l'apparition des poussées. Inutile d'accuser la première personne atteinte autour de vous, car c'est peut être vous qui l'avez contaminée avant.

A faire et à ne pas faire

Afin d’éviter la transmission de l'herpès, il faut :
Ne pas toucher, gratter ou panser les zones lésées ;
Utiliser un préservatif dans les cas d'herpès génital ;
Se laver soigneusement les mains après un contact avec la lésion ;
Ne pas partager son linge de toilette (gant, serviette) ;
Eviter tout contact avec la bouche, en cas d'herpès labial (baisers, pratiques oro - génitales) ;
Ne pas se toucher les yeux, afin d'éviter toute contamination oculaire.